la forêt des masques

dimanche 12 décembre 2010
par  P. Robert

Il était, il y a très, très, très longtemps, une forêt obscure et puissante. Mais les arbres étaient des masques, leurs racines plongeaient au plus profond de la terre, et il y avait là une magie venue du fond des âges...

Ce texte a servi de prétexte à un travail d’application des recherches menées depuis un mois sur l’attention aux matières et à la matérialité d’une œuvre. Avec une difficulté particulière : seule la matière de la peinture était ici autorisée. Les dilutions, les empâtements, les brillances, les transparences, les changements d’outils, de gestes (tamponner, gratter, laver, user, lisser, caresser, etc) ont été à l’honneur !