Il pleut !

jeudi 7 février 2013
par  S. de Fleurian

Mettre en forme le poème de Raymond Queneau : Il pleut.


Il pleut

Averse averse averse averse averse averse
ô pluie ô pluie ô pluie ô pluie ô pluie ô pluie !
gouttes d’eau gouttes d’eau gouttes d’eau gouttes d’eau
parapluie ô parapluie ô paraverse ô !
paragouttes d’eau paragouttes d’eau de pluie
capuchons pèlerines et imperméables
que la pluie est humide et que l’eau mouille et mouille !
mouille l’eau mouille l’eau mouille l’eau mouille l’eau
et que c’est agréable agréable agréable
d’avoir les pieds mouillés et les cheveux humides
tout humides d’averses et de pluie et de gouttes
d’eau de pluie et d’averse et sans un paragoutte
pour proteger les pieds et les cheveux mouillés
qui ne vont plus friser qui ne vont plus friser
à cause de l’averse à cause de la pluie
à cause de l’averse et des gouttes de pluie
des gouttes d’eau de pluie et des gouttes d’averse
cheveux désarçonnés cheveux sans parapluie

R. Queneau



À voir actuellement au CDI, exposition des travaux d’élèves de troisièmes sur le sujet.


Certains artistes ont mis en forme leur texte :
- Apollinaire avec ses Calligrammes. Exemple : La colombe poignardée

- Jaume-Plensa avec la sculpture Nostrosos au Grand Palais.