Onomatopées !

lundi 13 mai 2013
par  S. de Fleurian

Ce sont des mots dont le son imite des objets qu’ils représentent. Souvent évoqué dans la bande dessinée, c’est également l’équivalent du bruitage dans le cinéma.
Il existe une infinité de variations autour d’une même onomatopée. Il suffit de multiplier certaines lettres d’une onomatopée pour obtenir des sonorités.

Exemples
PLOF :
Son : bref, relativement étouffé
Contexte : celui d’un objet léger tombant dans l’eau.

PLOUF ou PLOOOOF
Son : long et relativement étouffé
Contexte : Celui d’un objet lourd et volumineux, déplaçant par conséquence une grande masse de liquide en tombant dans l’eau.

PLOF - PLOOOOF
Plus l’onomatopée viendra s’inscrire en gros caractère, lourd et noir, plus ceux-ci donneront l’idée d’un bruit assourdissant, éclatant ou envahissant selon le cas.

Création d’une onomatopée et installation de celle-ci dans l’environnement spatial du collège en fonction du son dont il est à l’origine.