Intervention ANPAA (Prévention alcool)

mardi 8 juin 2010
par  A. Bourse

Collège Saint Exupéry, 78570 Andrésy
- Point Information Jeunesse, 78570 Andrésy

Mai 2010

Prévention Alcool pour les classes de 4ième
Compte-rendu des interventions
à destination des parents.

L’ANPAA est une Association Nationale de Prévention en Addictologie et en Alcoologie. Des membres de cette association sont intervenus dans les classes de 4ième pour débattre sur le thème des addictions et notamment l’alcool.

Plusieurs points ont été abordés au travers d’un jeu ou d’un échange. Un certain nombre d’idées reçues erronées ont été expliquées.
Présentation de l’association et des termes addictologie et alcoologie.
Les addictions ne concernent pas que les drogues mais aussi l’alcool, le tabac, les jeux vidéos en ligne, les jeux de hasard, les comportements alimentaires,etc.

Le mot alcool « Al’Khool », vient de l’arabe qui veut dire le masque, le maquillage, le mensonge, c’est-à-dire que l’on n’est plus soi- même.
Contrairement au tabac, on peut boire de l’alcool sans devenir dépendant. Cela dépend de la quantité et de la raison pour laquelle on boit.

La quantité maximale recommandée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) est : 2 verres par jour pour les femmes, 3 pour les hommes et 4 verres au cours d’une soirée. En tenant compte que dès deux verres, on peut dépasser la dose autorisée pour conduire.

L’alcool a un effet désinhibant, le sentiment de peur est gommé. Par contre, l’excès d’alcool peut entraîner des risques de rapport sexuel non protégé, non consenti voir forcé ; mais aussi la violence, les trous de mémoire, la déshydratation, l’envie d’uriner plus que ce que l’on boit, les maux de tête, les nausées, les vomissements. Le temps de réaction est diminué, le champ visuel rétréci, l’évaluation des distances est perturbée. Ce qui est la cause des accidents de la circulation. On roule plus vite du fait de la désinhibition et de l’endormissement.

Le coma éthylique : c’est une perte prolongée de conscience. La personne ne répond pas même si on la stimule. Lorsque cela arrive dans une soirée, il faut mettre la personne sur le côté et appeler les secours (le 15), il faut la surveiller également. Il y a toujours un risque de décès par étouffement. De même pour une personne qui s’endort alors qu’elle est très alcoolisée. Elle peut tomber dans le coma dans les heures qui suivent.

Le Binge Drinking est un mode de consommation excessif de grandes quantités de boissons alcoolisées sur une courte période de temps. Dans ce cas, le coma éthylique est encore plus risqué pour les jeunes qui n’ont pas l’habitude de l’alcool.

L’alcoolémie est le taux d’alcool dans le sang. Chaque verre d’alcool entraîne une alcoolémie de 0,25 g/l en moyenne. Cela peut aller en fait de 0,30 pour une femme de 60kg à 0,15 pour un homme de 90kg. L’alcoolémie ne dépend pas des habitudes de consommation. Chaque verre d’alcool servi dans un bar apporte la même quantité d’alcool. En effet, quand le taux d’alcool est moins élevé, le volume de boisson est plus grand ; et inversement.

La tolérance est liée au poids, au sexe, à l’alimentation, à la santé (état de fatigue) et à l’habitude. L’alcoolémie n’est pas liée à la tolérance. Plus une personne a l’habitude de boire et moins elle ressent les effets et les perturbations de l’alcool sur son corps (par exemple elle pense pouvoir conduire sans problème). Par contre la tolérance à l’alcool dépend beaucoup des habitudes, en plus du taux d’alcoolémie.

L’élimination se fait par le foie à 95% à raison de 0,10 g par heure. Il faut donc 2 h et demi pour éliminer 1 verre. Il n’y a aucun moyen pour accélérer cette élimination ( les vomissements, le café, le sport, la douche froide ; tout cela ne permet pas d’éliminer plus rapidement).

Le marketing : Les alcooliers ont étudié les habitudes des jeunes et ont créé des boissons sucrées et fruitées, à base de soda. Ils ont étudié les couleurs, les noms, le design des bouteilles pour attirer les jeunes. Exemple d’une grande marque de vodka qui crée des boissons à destination du public adolescent pour qu’ils continuent à acheter cette marque quand ils seront adultes.

Les doses : Une bouteille de 25cl vaut une dose d’alcool. Pour les bières fortes : une canette de 50 cl équivaut à 4 doses d’alcool. Et un verre de champagne est égale à un verre de whisky servi dans un bar, c’est-à-dire 0,25 g/l de sang (en moyenne) qui mettra 2h et demi à s’éliminer.

A la question : « Peut-on passer une bonne soirée sans boire ? » Les jeunes répondent « oui » spontanément. « Mais ce n’est pas facile si on est le seul ».

Le but des membres de l’ANPAA est de donner aux jeunes des informations sur les effets que produit l’alcool sur le corps. Ainsi quand ils y seront confrontés, ils pourront choisir d’exagérer ou non en connaissant les risques possibles.

Vous trouverez plus d’informations sur les sites internet suivants :
www.anpaa.asso.fr ; www.cyes.info (site du CODES) ; www.inpes.sante.fr . www.drogues.gouv.fr www.alcoolinfoservice.fr

Suite à cette intervention, les élèves ont pu remplir un questionnaire pour rendre compte de leurs impressions vis à vis du sujet abordé.
Voici ce qu’il en ressort :

Pour la majorité, l’intervention leur a semblé un peu intéressante, mais dans l’ensemble ils ont tous retenu une ou deux informations.
Les plus marquantes sont : le coma éthylique, les doses d’alcool (les équivalences entre les boissons, l’alcoolémie, les quantités à ne pas dépasser), les effets de l’alcool et ses dangers, la dépendance quelque soit le produit (drogues, tabac, alcool, voire jeux vidéos).

A la question te sens-tu concerné, ils répondent en majorité « Non », certains précisant « parce qu’ils ne boivent pas ». Même si plus loin à la question « A quelle fréquence bois-tu de l’alcool ? » ils cochent les réponses : en famille ou avec les copains.

Sur l’ensemble des questionnaires, un tiers des élèves disent n’avoir jamais bu, la moitié l’ont déjà fait dans les fêtes de famille, et un quart ont eu l’occasion dans les soirées avec les copains.

En résumé ce qu’ils retiennent de la prévention au sujet de l’alcool c’est que l’alcool et sa dépendance peut être dangereux, surtout si on en abuse. Il peut provoquer la mort, voire le coma éthylique. L’alcool n’est pas tout bon ou tout mauvais, il faut boire avec modération.
Le thème de la dépendance aux jeux vidéos a été abordé. Les jeunes ont réagi à ce sujet, et visiblement c’est un univers qu’ils connaissent assez bien (les termes spécifiques et les différents jeux). Certains ont découvert que ces jeux peuvent être une addiction.

H.Pernack et A.Bourse


Brèves

Une élève primée au C.N.R.D.

jeudi 26 mai 2016

Une élève de 3°, Héloïse BOUTON fait partie du palmarès du Concours National de la Résistance et de la Déportation cette année, elle remporte un 2° accessit dans la série concours individuel collège.
Félicitations à la lauréate, mais aussi à l’ensemble des élèves qui ont tous bien travaillé, ainsi qu’à Mme RINALDI et M. FRANCOIS professeurs d’histoire-géographie !

Héloïse se verra remettre son prix le mardi 7juin à 16 h 30 dans les grands salons de la Préfecture des Yvelines.